Kametrenaissance.com » Psychologie » Neurosciences Rennes : que faut-il savoir ?

Neurosciences Rennes : que faut-il savoir ?

La Bretagne a de tout temps été une région dynamique sur tous les plans. Il n’est pas étonnant qu’en neurosciences aussi, elle dispose de structures et de formations qui font progresser ce domaine.

L’institut des neurosciences cliniques de Rennes

Créé en 2012 par 17 chercheurs et médecins de la région rennaise, l’institut des neurosciences cliniques de Rennes a pour but de faire avancer la recherche dans les pathologies neurologiques. Les domaines de recherches de cet institut englobent différentes spécialités en rapport avec l’étude du cerveau comme la neurochirurgie, la psychiatrie, la neurophysiologie, etc.

Deux objectifs majeurs sont poursuivis :

  • Financer les travaux de jeunes chercheurs.
  • Démontrer le rôle de premier plan que joue la Bretagne dans la recherche dans le domaine des neurosciences.

À ses débuts, cet institut avait financé les travaux de 4 chercheurs. Poursuivant sur sa lancée et s’aidant des dons de particuliers et de grandes entreprises, cet institut finance désormais chaque année de nouveaux travaux.

Parmi les maladies auxquelles s’intéressent les chercheurs, on cite :

  • La maladie d’Alzheimer.
  • La maladie de Parkinson.
  • La dépression.
  • L’épilepsie.

Une des chercheuses de cet institut a déjà reçu un prix pour ses travaux sur l’implication du cervelet dans la maladie de Parkinson. Cet institut de neurosciences a des ambitions qui ne cessent de grandir. Ainsi, une équipe s’est lancée dans la recherche de l’implication des noyaux gris centraux (des neurones situés dans les couches profondes du cerveau) dans les émotions et la motivation.

Quelles sont les formations proposées ?

L’une des formations les plus intéressantes en neurosciences dans la région rennaise est le master neurosciences cliniques de l’université de Rennes 1. Cette formation touche à des domaines comme la biologie, l’électrophysiologie et les biostatistiques. La formation est très axée sur la recherche clinique et vise à permettre aux étudiants de savoir déployer leurs connaissances dans un environnement de recherche. Ce master prépare de ce fait les étudiants à savoir mener un projet de recherche dans son intégralité. L’étude du fonctionnement du système nerveux et des interactions entre les neurones intervient également dans cette formation, dans la mesure où elle permet d’avoir une compréhension approfondie des pathologies qui affectent le cerveau.

Des compétences transversales qu’on doit retrouver chez tout chercheur sont également développées à travers ce master. Ainsi, une certaine importance est accordée à la capacité d’analyse, à l’esprit critique et à la capacité d’innovation de l’étudiant.

Les personnes en charge de la formation sont des scientifiques et des médecins cliniciens ou non cliniciens. De plus, une petite partie des cours (10%) est enseignée en anglais. La formation se clôture par un stage de 6 mois dans un laboratoire de recherche et la rédaction d’un mémoire devant être soutenu devant un jury.

Pour vous tous, nos articles :